Le béton drainant

Définition

Le béton drainant, utilisé en revêtement de chaussée, voirie ou plateforme, comme son nom l’indique permet le drainage de l’eau à travers sa structure. Contrairement au béton traditionnel, il laisse l’eau de pluie s’infiltrer pour une meilleure gestion des eaux. Le béton drainant, possède une porosité ouverte non négligeable, qui permet de développer sa perméabilité, et sa capacité de stockage de l’eau de surface. 

Cette porosité permet, en outre, de lutter contre l’imperméabilisation des sols, de réduire le bruit de roulement et d’agir sur les îlots de chaleur urbains.

Domaine d’emploi

La porosité et la drainabilité du béton drainant le destinent en premier lieu aux espaces de stationnement de véhicules légers (parcs-relais, zones commerciales, stationnements résidentiels) mais pas seulement : sa faible texture, ses possibilités de coloration en font un matériau de choix pour les modes dits « actifs » (voies vertes, pistes cyclables, …) où sa lisibilité des espaces est un plus. Désormais c’est aussi sa capacité à évaporer l’eau stockée et à limiter l’échauffement qui en fait un revêtement recherché en milieu urbain.

Le béton drainant peut être utilisé dans une variété d’applications :  

  • Trottoirs et pistes cyclables : Il offre une surface rugueuse et anti-dérapante pour les usagers tout en contribuant à l’infiltration de l’eau.
  • Voiries et parkings : En plus de répondre à l’objectif de non-imperméabilisation des aménagements, il permet de réduire les phénomènes d’accumulation d’eau et d’aquaplanage.
  • Aménagements paysagers : Le béton drainant est idéal pour les zones de plantation, les jardins et les cours où la gestion des eaux pluviales est essentielle.
  • Terrains de sport : Le béton drainant est utilisé dans les terrains de sport pour maintenir des surfaces de jeu utilisables, même par temps de pluie.

Avantages environnementaux

Les politiques actuelles et futures doivent favoriser la dés-imperméabilisation des sols, notamment par l’infiltration des eaux pluviales. Le béton drainant est un matériau de choix pour répondre à ces objectifs en milieu urbain.

En permettant à l’eau de pluie de s’infiltrer naturellement dans le sol, les bétons drainants réduisent le ruissellement lors d’épisodes orageux, diminuent les risques d’inondations et, associés à d’autres dispositions, contribuent à la recharge des nappes phréatiques

De plus, leur fabrication peut utiliser des matériaux recyclés, et leur empreinte carbone est réduite par rapport à un béton traditionnel (moins de liant cimentaire). 

Enfin, le béton drainant, outre l’apport de son fort albédo, contribue à réduire les îlots de chaleur urbains en permettant l’évaporation d’une partie de l’eau de pluie infiltrée, et en refroidissant également les surfaces.  

Sécurité et durabilité

En termes de sécurité, leur surface poreuse offre une bonne adhérence, et diminue les risques de glissance, ce qui rend les bétons drainants intéressants pour les trottoirs, les parkings et les zones de circulation douce.

De plus, ils présentent une grande durabilité qui réduit la fréquence des réparations.

Cette technique nécessite, en revanche, un entretien courant, afin de préserver la porosité du béton et éviter le phénomène de colmatage. Sa porosité initiale importante permet toutefois de faire face aux pluies fréquentes et cet entretien s’effectue avec des moyens ordinaires (nettoyage haute pression avec aspiration).

Des financements incitatifs

Les agences de l’Eau subventionnent les initiatives visant à recouvrer un cycle plus vertueux des eaux pluviales: subventions, primes, aides et appels à projets sont autant d’outils à disposition des collectivités pour engager une démarche volontaire vis-à-vis des enjeux climatiques.

Voir aussi notre article sur le groupe de travail

Et notre journée technique sur les bétons drainants

Le béton poncé

Définition

  • Le béton poncé est un béton qui laisse apparaître des granulats. Pour y parvenir, une machine munie de disques diamantés vient au coeur du matériau pour abraser la partie irrégulière de la peau du béton pour l’adoucir.

Domaine d’emploi

  • Espaces piétons, pistes cyclables, quais de gare, places, trottoirs. Pour les espaces partagés, il est possible de faire jouer en alternance le béton poncé avec un autre.

Le béton désactivé

Définition

  • Le béton désactivé est un béton à granulats apparents. Il est obtenu par dénudage de la partie superficielle, dont la prise a été retardée ou inhibée par pulvérisation sur le béton frais d’un agent « désactivant », agissant sur une profondeur donnée. L’aspect final est obtenu après lavage ou brossage à sec.

Domaine d’emploi

  • Tous espaces de mobilité et de rencontre, espaces partagés.

Le béton bouchardé

Définition

  • Le béton bouchardé est un béton à l’aspect proche de la pierre naturelle taillée ou vieillie. Sa pâte peut être teintée (jaune,
    brun, saumon, ocre…) ou tout simplement conserver la couleur naturelle du ciment. Le choix des granulats est, quant à lui, très varié. Pour faire apparaître ces derniers, des machines appelées bouchardeuses sont passées sur le béton durci. Le rendu ainsi est doux, confortable et adhérent.

Domaine d’emploi

  • Voirie légère, voirie circulée, voirie piétonne et piste cyclable.

Le béton lissé

Définition

  • Le béton lissé est un béton parfaitement réglé sur lequel on peut appliquer par saupoudrage un pigment. Il est ensuite lissé à la main pour parfaire la planéité.

Domaine d’emploi

  • Tous usages : parvis, esplanades, espaces publics, espaces avec jets d’eau ou brumisateurs, bandes structurantes…

Le béton imprimé

Définition

  • Le béton imprimé est lissé, coloré en surface par saupoudrage régulier avant prise d’un durcisseur pigmenté, puis embossé à l’aide de moules souples qui créent le relief.

Domaine d’emploi

  • Toutes voiries urbaines. Être vigilant pour les voies
    structurantes.

Le béton balayé

Définition

  • Le béton balayé est un béton lissé sur lequel sont
    gravées des lignes parallèles à l’aide d’un balai. Ce
    dernier doit posséder un long manche, des brins
    droits et serrés. Il doit être à la fois léger et large.

Domaine d’emploi

  • Espaces piétons antidérapants, voiries à fortes
    pentes.

Infrastructures de transport collectif de surface en site propre « TCSP », plateformes de tramways

Emblématique du renouveau urbain de collectivités souhaitant tourner la page du tout voiture, ce mode de transport collectif est constitué de systèmes routiers (bus, trolleybus, autocars, etc.), des systèmes guidés sur pneus et des tramways sur rails.
Esthétique, durable, résistant, le béton accompagne depuis l’origine le renouveau de ces infrastructures grâce à une palette de solutions répondant aux contraintes spécifiques du transport collectif.
En particulier, pour les tramways sur pneus, l’utilisation de chemins de roulement en béton apporte une garantie de tenue à l’orniérage. Le béton est parfaitement adapté pour résister aux charges lourdes, répétitives et canalisées, et, le cas échéant, constitue un bon calage du rail de guidage.
Enfin, le béton de ciment apporte une réponse à l’intégration urbaine en offrant une grande palette de techniques de traitements de surface et de coloris durables dans le temps, permettant une différenciation des espaces.

Et si on voyait cela 🎬 ?

Finitions, outils et gestes : URBA-Béton, ECO-Béton et INNO-Béton

Les finitions du béton sont très nombreuses et se classent dans trois catégories :

  • – L’URBA-Béton structure l’espace public et met en valeur des sites emblématiques. Bouchardé, sablé, poncé, imprimé, squamé, désactivé, patiné,… le béton à la texture minérale se joue des formes et de la lumière comme par exemple le béton balayé imitant les vagues.
  • – L’ECO-Béton, écologique utilisé dans le cadre d’aménagement d’éco-quartiers, à l’image de ces chaussées-réservoirs qui régulent et filtrent l’eau, de chaussées perméables préservant les nappes. Désactivé à sec, poncé, drainant, le matériau béton est lié à l’usage pour satisfaire à la fonction.
  • – L’INNO-Béton scintillant qui anime le revêtement par des jeux de lumière, le jour dans le soleil, la nuit dans l’éclairage de la ville. Effets de reflet et de miroir, il suggère la fête et le précieux. L’INNO-Béton incrusté raconte par sa matrice la matière et l’histoire du lieu : incrustation de granulats, d’objets, de pièces ou bien encore d’éléments de la nature. Connotation artisanale, extrême personnalisation des rendus, l’INNO-Béton valorise et rythme la ville.

Protection du béton, imprégnation, nettoyage…

Le béton est un matériau légèrement poreux dont les qualités de résistance et durabilité pourront être notablement améliorées par une protection ou, une imprégnation et un nettoyage régulier. Trop de réalisations de grande qualité architecturale sont régulièrement abandonnées à leur sort, alors qu’il existe quantité de produits adaptés à chaque agression ou sollicitation physique, mécanique et climatique.