Béton armé continu (BAC) 

La technique du BAC a été développée dans la fin des années 60 en Belgique et importée en France au début des années 80. Elle consiste à transférer les efforts générés par la rétractation du béton, dont la résistance à la traction est faible, à un système d’armatures longitudinales incorporées au béton dont la résistance à la traction est très élevée. Le BAC permet ainsi de s’affranchir des joints transversaux de dilatation, et offre ainsi, grâce à l’absence de joints, aux usagers un grand confort de roulement avec son uni irréprochable. Reconnue pour ses performances dans le domaine autoroutier, elle peut être appliquée sur un giratoire, sur des pistes cyclables,…

Retour à la page précédente